Les belles endormies, Yasunari Kawabata

1961

Les fantasmes amoureux d’un vieillard méditant sur sa vie passée : une atmosphère de volupté retenue et tout l’univers secret du premier – et seul – Nobel japonais.

Les belles endormies, Yasunari Kawabata

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *