Fuente Ovejuna, Félix Lope de Vega

1618

Une pièce « idéologique » qui a pour cadre un village de Castille en révolte contre la tyrannie de son gouverneur. Au juge chargé de découvrir le nom du meurtrier, le village tout entier répond d’une seule voix : « Fuenteovejuna » et exprime par là un sentiment de fierté héroïque et l’âme collective d’un peuple qui finit par faire triompher le droit que même le roi doit respecter. Une des plus attachantes et des plus souvent jouées de toutes les pièces de Lope de Vega qui en a écrit quelque huit cents dont trois cent quatorze nous sont parvenues.

Fuente Ovejuna, Félix Lope de Vega

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *