La Montagne magique, Thomas Mann

1924

Hans Castorp, venu rendre visite pour trois semaines à un cousin dans un sanatorium de Davos, se laisse séduire par la magie des lieux, la maladie et la mort. Il ne quittera Davos que pour les champs de bataille de la guerre de 1914 sur laquelle se clôt symboliquement ce roman de la durée, de la fin d’un monde et de la mort. Le chef-d’oeuvre de l’un des plus grands écrivains de ce siècle.

La Montagne magique, Thomas Mann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *