La Mort de Virgile, Hermann Broch

Paru en 1945

La Mort de Virgile, Hermann Broch, traduit de l’allemand par Albert Kohn – L’Imaginaire Gallimard, 1980

La dernière journée de Virgile. Ce roman de la conscience, dans lequel le poète mourant médite sur sa vie et son oeuvre, rappelle, dans son projet comme dans sa construction, l’Ulysse de Joyce. Écrivain juif autrichien, émigré aux USA en 1938 et mort en 1951, Hermann Broch est également l’auteur des Somnambules.


La Mort de Virgile, Hermann Broch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *