La Pensée captive, Czeslaw Milosz

Paru en 1953

Czeslaw Milosz a reçu en 1980 le prix Nobel pour l’ensemble de son oeuvre poétique, mais c’est par la publication en 1953 de La Pensée captive, « Essai sur les logocraties populaires », qu’il s’est fait connaître pour la première fois comme un extraordinaire éveilleur des consciences.  Cet ouvrage où Milosz analyse avec perspicacité et profondeur la situation politique et culturelle des pays de l’Est a exercé une influence considérable sur l’évolution des mentalités non seulement en Pologne mais dans l’ensemble du bloc soviétique.

Éditions :

La pensée captive : essai sur les logocraties populaires, traduit du polonais par A. Prudhommeaux, préface Karl Jaspers ; Folio Essais, n° 108 ; 1988 ; 10,40 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *