La ville et les chiens, Mario Vargas Llosa

1962

Dans un collège militaire de Lima un groupe clandestin de quatre garçons, « les chiens », se révolte contre la discipline bornée qui les opprime. Ils seront dénoncés par l’auteur de textes pornographiques circulant sous le manteau. Ce roman d’éducation (dont un millier d’exemplaires furent solennellement brûlés par l’armée péruvienne au cours d’une cérémonie officielle) marqua les débuts d’un écrivain qui a construit une oeuvre d’une grande puissance réaliste. Des romans comme Conversation à « la cathédrale » ou Histoire de Mayta resteront, à cet égard, comme des témoignages importants sur la situation dramatique d’un Pérou partagé entre les dictatures et la misère. Mais les livres de Vargas Llosa valent aussi par leur recherche formelle parfois très sophistiquée comme dans La Maison verte.

La ville et les chiens, Mario Vargas Llosa

vargas-llosa2

Conversation à «La Cathédrale», Mario Vargas Llosa

vargas-llosa3

Histoire de Mayta, Mario Vargas Llosa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *