Les Boutiques de cannelle, Bruno Schulz

Paru en 1934

On a souvent comparé Bruno Schulz à Kafka dont il a traduit Le Procès en polonais.Mais les nouvelles qui composent Le Sanatorium au croque-mort et Les Boutiques de cannelle participent d’un univers absolument original et possèdent un ton unique. On peut y voir l’expression la plus accomplie, peut-être, de ce fantastique de la banalité qui est l’un des traits spécifiques de la culture d’Europe centrale. Bruno Schulz « mythifie la réalité », c’est au cœur du quotidien qu’il découvre le merveilleux, qu’il nous introduit dans la « république des rêves ».

Éditions :

Bruno Schulz, Les Boutiques de cannelle (Skepy Cynamonowe, 1934). Traduit du polonais par Thérèse Douchy, Georges Sidre, Georges Lisowski. L’imaginaire Gallimard, n° 509. 2005. 10,50 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *