Lolita, Vladimir Nabokov

1955

La dérive d’un quinquagénaire amoureux d’une très jeune fille, mi-femme mi-enfant. Ce roman, d’abord publié à Paris, eut un extraordinaire parfum de scandale. Mais il faut le lire aussi comme une sorte de fiction sur l’Amérique. Écrivain polyglotte et d’une culture cosmopolite, Nabokov se sert, en effet, du thème de la transgression pour évoquer son déracinement et son exil.

Lolita, Vladimir Nabokov

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *