Ocnos, Luis Cernuda

1963

L’un des plus grands parmi les poètes de langue castillane, le plus secret aussi, le moins bruyant. Ocnos est un recueil de poèmes en prose dans lequel Cernuda, exilé, « devant la laideur et la sordidité de l’Ecosse » évoque merveilleusement Séville et son enfance, puis toute une autobiographie poétique qui lui permet de revivre dans le monde adulte l’unité perdue du Paradis. Pour Cernuda la poésie « est le résultat d’une expérience spirituelle, extérieurement esthétique ». Sa vie est l’unique source de sa poésie, c’est pourquoi son oeuvre est si authentique.

Ocnos, Luis Cernuda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *