Le procès, Franz Kafka

1925

L’histoire de Joseph K. arrêté un matin, accusé sans connaître sa faute. Dans le monde de Kafka, nul n’est censé ignorer la loi mais nul ne peut non plus la connaître. Cette oeuvre inachevée devenue célèbre en France après la guerre a été tantôt interprétée comme un roman de l’absurde, tantôt comme une dénonciation du totalitarisme. Cauchemar et humour mêlés, la représentation d’un monde où l’homme est coupable sans jamais pouvoir se justifier.

Le procès, Franz Kafka

 

Les Affinités électives, Johann Wolfgang von Goethe

1809

Une passion violente et irrationnelle détruit un mariage et conduit les amants à se laisser mourir de faim. La même fatalité qui règle la suite des phénomènes naturels détermine ici les rapports humains. Ou : le principe chimique des affinités appliqué à un cas moral par le plus célèbre des écrivains allemands.

Les Affinités électives, Johann Wolfgang von Goethe

Woyzeck, Georg Büchner

1836

« Chaque homme est un abîme, on a le vertige quand on se penche dessus. » Le soldat Woyzeck trompé, battu, humilié, victime impuissante de la cruauté du monde finit par tuer sa femme et se donner la mort. Entre romantisme et naturalisme, une descente aux enfers qui tire toute sa force de son humour tragique et de la nudité très moderne de l’action et du langage. Cette pièce fut découverte en 1925 grâce à l’opéra d’Alban Berg. L’auteur mort à 24 ans nous a également laissé une Mort de Danton et une comédie, Léonce et Léna.

Woyzeck, Georg Büchner

buchner2

La mort de Danton. Léonce et Léna. Woyzeck. Lenz, Georg Büchner