Une école à la frontière, Geza Ottlik

Paru en 1959

Derrière l’argument de ce livre : les souvenirs juxtaposés de deux anciens « cadets » d’une école militaire sur le dressage qu’ils durent y subir, il faut percevoir un arrière-plan plus universel : une réflexion sur le conditionnement de l’être humain dans une société coercitive et sur les capacités de résistance qu’il peut trouver dans ses propres raisons de vivre et dans une fraternité humaine plus forte que l’égoïsme et que la volonté de puissance. Un chef-d’oeuvre qui égale Désarrois de l’élève Toerless et qui mériterait une nouvelle traduction.

Éditions :

Géza Ottlik, Une école à la frontière (Iskola a határon, 1959). Trad. du hongrois par Ladislas Gara, Georges Kassaï et Georges Spitzer. Seuil, 1964.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *